Traverser une épreuve

La maladie : du choc de l'annonce à la perspective d'une vie d'après. 

La sophrologie est de plus en plus largement reconnue comme soin de support dans l'accompagnement de la maladie.

Par exemple Fédération Française de Cardiologie en recommande la pratique en complément de l'accompagnement thérapeutique.

La sophrologie est intégrée dans le plan cancer 2014-2019 parmi les soins de support. 

Car qu'il s'agisse du cancer, d'une maladie cardio-vasculaire, d'obésité ou de toute autre pathologie, la sophrologie permet d'accompagner le patient tout au long de son parcours thérapeutique, de l'annonce du diagnostic jusqu'à la guérison et la reprise d'une vie normale, en agissant sur l'anxiété et la perte de repères.

Elle contribue à un meilleur suivi des traitements, offre la possibilité de visualiser une intervention chirurgicale, et d'accepter les changements, corporels, de mode de vie, etc. 

La sophrologie peut aussi agir de façon positive sur les effets non-désirables de la maladie, comme la fatigue, les troubles du sommeil, la perte d'appétit, etc. 

Une séparation, un deuil : surmonter le traumatisme et se projeter dans une vie sans l'autre.

La sophrologie peut se révéler d'une grande utilité pour appréhender chaque étape du processus de reconstruction de sa vie après une rupture ou la mort d'un proche.